Une seule planète
Une Seule Planète, pour des transitions solidaires Bouton menu

Ibn Battûta - l’Odyssée des Alternatives bouton Facebook bouton Twitter

Publié par Camille Champeaux
Des solutions pour une justice climatique Pouvoir d’agir et démocratie Liberté de circulation Accessibilité aux droits
Méditerranée, alternatives écologiques


Contexte de l'initiative

L’espace méditerranéen souffre beaucoup des effets du changement climatique. Problème d’accès à l’eau potable, perturbation des écosystèmes maritimes, épisodes de sécheresse et désertification, le réchauffement de la planète a de graves conséquences sur les modes de vie des peuples du pourtour de la Méditerranée. Cultiver la terre devient compliqué, survivre grâce à la pêche hasardeux et boire à sa soif pas toujours possible. A la crise environnementale s’ajoute une crise sociale, induite par les soucis économiques, les troubles politiques et les guerres. Alors qu’il y a de cela des années la Méditerranée était un vrai lieu de partage, elle devient aujourd’hui un cimetière dans lequel s’échoue des milliers de migrants.

Pourtant, il existe dans toutes ces régions des personnes qui luttent tous les jours contre le changement climatique et qui mettent en œuvre des solutions alternatives permettant de contrer les dégradations environnementales. Ces porteurs de projets ont besoin de reconnaissance et d’appui dans leurs démarches écologistes. Ils ont également besoin qu’on leur donne la parole et que l’on donne une envergue commune à leur engagement, afin qu’ils ne se sentent pas isolés dans un combat perdu d’avance. 

Détail du projet

L’initiative d’Ibn Battûta a donc commencé à se mobiliser en 2013 à Bayonne, lors du premier village Alternatiba, sur le lien entre climat et justice sociale. Le changement climatique entraînant de grandes inégalités, y compris au sein d’une même population, militer pour la justice climatique est devenu un projet de long terme pour les personnes engagées dans Ibn Battûta. Pour eux, tout n’est pas encore joué.

Leur objectif principal est de « relier les territoires, les hommes et leurs environnements » en recréant un espace méditerranéen solidaire et émancipateur. Qualifiant la COP21 de « succès diplomatique » mais « d’échec climatique », les militants du projet ont décidé de se mobiliser de façon très symbolique pour la COP22, en mettant à la mer 2 catamarans dont la mission était de relier certains ports de la Méditerranée pour souligner les liens existant entre ces lieux et créer une dynamique de résistance commune.

Des militants français, italiens, marocains, espagnols, tunisiens se sont donc embarqués en mer pour aller à la rencontre d’initiatives portées par les populations du bassin méditerranéen et relayer les efforts et les mobilisations de ceux que l’on ne voit pas. Ils se sont arrêtés à Barcelone, à la Seyne-sur-Mer, à Porto Torrès, à Gabes, à Alger et finalement à Tanger. Ce premier voyage a permis de sensibiliser les populations locales, de désenclaver les porteurs de projets et de faire naître une nouvelle solidarité entre les peuples.

Succès et perspectives

L’odyssée de 2016 n’était qu’une première étape pour Ibn Battûta, centrée sur la Méditerranée de l’Ouest. A l’avenir, le projet vise des événements comme le Forum Social Migrants à Tanger en décembre 2016 et la MedCOP en juin 2017 en Sicile, où ils envisagent de mettre en place un « Camp Climat Méditérannéen ». D’ici 2020, l’objectif est de construire une campagne de plaidoyer afin d’obtenir l’attribution de 50% des crédits nationaux et internationaux du fond vert à l’adaptation des communes et des écosystèmes.

La mobilisation de la société civile lors de la COP21 a démontré que désormais « rien ne pouvait se faire sans elle  » et c’est bien la revendication principale d’Ibn Battûta. L’urgence climatique est réelle et toutes les personnes engagées dans le projet ont décidé de saisir les enjeux de cette urgence à bras le corps, afin de prouver qu’il n’y a pas que l’action des Etats qui pourra changer la donne en ce qui la concerne.

Localisation

Algérie Espagne France Italie Maroc Tunisie


Contact