Une seule planète
Une Seule Planète, pour des transitions solidaires Bouton menu

Le Carrefour des initiatives et des pratiques agroécologique (CIPA) bouton Facebook bouton Twitter

Publié par Camille Champeaux
Des modèles pour nourrir le monde Habiter le monde autrement
agroécologie, Marocformation


Contexte de l'initiative

Le Maroc est un pays dans lequel règne une diversité de paysages très importante. Les plaines côtières cèdent le pas aux régions montagneuses, puis au désert. Cette biodiversité en fait un environnement riche, mais menacé par l'importance du changement climatique et des pratiques inadaptées, notamment en ce qui concerne l'agriculture. Séchersse, érosion, développement des villes et industrialisation des modes de productions dégradent la nature et polluent les sols. Heureusement, 70% de son exploitation agricole est de type familial, ce qui facilite la mise en place de projets à taille humaine, respectueux de l'environnement et favorisant le vivre-ensemble. 

C'est exactement le constat que fait Pierre Rabhi lorsqu'il vient au Maroc en 2001. Il créé ainsi Terre et Humanisme Maroc et lance en association avec le RIAM (Réseau pour les Initiatives Agroécologiques au Maroc) et l'Orange Bleue le projet du "Carrefour des initiatives et des pratiques agroécologique" (CIPA). Situé à une trentaine de kilomètres de Marrakech, le CIPA, est une ferme agrécologique née du labeur de celles et ceux qui ont voulu prouver qu'une région aride et en pleine désertification pouvait (re)donner naissance à des oasis de fraîcheur. 

Détail du projet

Conçu comme un lieu non seulement d’expérimentation agroécologique, mais également comme un carrefour d’échanges et de rencontres, le CIPA poursuit plusieurs objectifs. En premier lieu il y a bien sûr le pari (pour l’instant réussi), de développer des techniques agricoles adaptées à la région tout en étant respectueuse des sols, des eaux et de la biodiversité. Vient ensuite la création et l’entretien d’un lieu familial, accueillant et chaleureux. On vient au CIPA pour se former à l’agroécologie autant que pour se ressourcer et nous enrichir d’une philosophie de la vie plus en lien avec le rythme de la nature.

En effet, le centre a pour vocation d’accueillir des stagiaires du monde entier, afin qu’ils puissent échanger entre eux sur les enjeux de l’agriculture dans leurs pays, qu’ils développent ensemble leurs compétences en agroécologie et qu’ils finissent par créer une communauté de savoirs et de savoir-faire largement diffusés. Les seuls impératifs à respecter pour être former au CIPA sont les suivants : être issu du monde rural, maîtriser le français (au moins le comprendre) et s'engager à transmettre les valeurs et les pratiques de l'agroécologie à la suite de la formation. 

 

Succès et perspectives

Le CIPA a intégré le Réseau International des Animateurs Agroécologistes, ce qui lui assure un accès constant à de nouveaux outils pédagogiques d’animation et fait également partie du réseau international de Terre et Humanisme. Le Carrefour n’est donc pas dépourvu d’appuis, de partenaires et de collaborateurs. Il développe en plus un partenariat avec l’Université dans laquelle un laboratoire appuiera sa démarche et ses recherches sur le terrain.

Par ailleurs, l’horizontalité n’est pas un vain mot au CIPA. La pédagogie mise en œuvre par les formateurs favorise l’écoute et le partage d’expériences. Loin d’adopter une posture professorale, ils sont là pour impulser la dynamique d’enrichissement mutuel des visiteurs.

Si le CIPA ne se trouve pas subitement coupé de ses financements, le projet a encore de beaux jours devant lui…

Localisation

Maroc


Contact







Début du projet : 2011

Galerie photos