Une seule planète
Une Seule Planète, pour des transitions solidaires Bouton menu
Chargement...
Chargement de l'étape en cours...

Des alternatives locales aux alliances globales

Rose Molokoane, ambassadrice des SDI à Habitat III (c)

Des communautés méconnues

Si Habitat III réunit de nombreux professionels de l'habitat et experts des ONG, les membres de la société civile issus d'associations locales sont souvent écartés de la construction des politiques publiques. C'est sur ce constat que se sont développés les Slum Dwellers International (SDI) ou Asian Coalition for Housing Rights (ACHR). Trop souvent, les ONG européennes ou américaines apportent expertise et ressources dans les bidonvilles et tentent de répondre aux besoins des populations vulnérables. Considérés comme des bénéficiaires des politiques publiques et non comme des acteurs, les populations locales reçoivent aide et conseils sans être pensées comme moteur des changements sociaux de leur communauté. C'est ce que dénonce ces deux réseaux d'associations.

Ainsi la dernière campagne des SDI présentée à Habitat III vise à faire des habitants des quartiers informels des producteurs d'informations sur leur milieu de vie afin de participer à la construction des politiques publiques (voir vidéo). Faire porter un message commun aux différentes communautés membres d'un réseau afin que celui-ci puisse être entendu lors des conférences internationales, c'est l'un des objectifs des alliances globales.

 

S'inspirer des autres et diffuser les bonnes pratiques

Building and Social Housing Foundation (BHSF) décerne chaque année les World Habitat Awards qui récompense un habitat durable, accessible aux habitants et répondant à des défis autant économiques qu'écologiques. Si la participation des habitants dans le processus de conception ou de production de l'habitat est un critère pris en compte par la fondation, celui-ci n'est pas décisif. Les World Habitat Awards permettent ainsi de diffuser des exemples partout dans le monde tout en mettant en réseau de nombreux projets. 

Dans cette vidéo, Kirtee Shah, président d'ACHR, nous détaille les actions du réseau asiatique des droits à l'habitat. 

 ’Une de nos activités les plus innovantes et séduisantes est un réseau des architectes de communauté. Tout ce que ACHR a fait est de comprendre que les professionnels des implantations humaines issus des écoles d'architecture, d'ingénieurs, des facultés d'urbanisme, ne sont pas nécessairement bien pourvus pour répondre aux défis de l'urbanisation et du développement des villes. ACHR a donc lancé cette activité pour préparer, former, orienter et motiver les jeunes architectes, ingénieurs et urbanistes volontaires, afin qu'ils soient à même de comprendre la complexité de leur rôle et de participer à ce processus de manière significative’

Sans titre (c)

Alternatives







1  Alternatives
Slum Dwellers International
Retour Retour
Fermer le volet
Fermer le volet