Une seule planète
Une Seule Planète, pour des transitions solidaires Bouton menu

Jeu de la ficelle

Publié par PRELAT Valentin
Outil d’animation


Source

Quinoa et Artisans du Monde

Matériel nécessaire

Des chaises, les cartes d'identités imprimées, une longue ficelle, des feuilles de paperboard, des feutres et tout autre élément nécessaire en fonction des animations de la phase de construction d'alternatives.

Finalité

Comprendre le fonctionnement (et surtout les dysfonctionnements) du système alimentaire mondial, de déconstruire ensemble les règles, les lois, les valeurs sur lesquelles il repose afin de réfléchir collectivement aux modèles alternatifs que nous pourrions construire à la place.

Les grandes étapes

1. La mise en Situation (1 h)

Au début du jeu, les participants sont invités à se placer selon les trois cercles et reçoivent chacun une identité qui correspond à l’un des trois cercles :
- Les participants placés dans le premier cercle de l’assiette reçoivent une carte d’identité comme « je suis le boeuf », « je suis la laitue », « je suis la banane »...
- Ceux qui sont installés dans le second cercle des organisateurs reçoivent des identités du type « je suis une multinationale », « je suis la publicité »...
- Tandis que ceux du troisième cercle des impacts reçoivent des cartes comme « je suis l’océan », « je suis un paysan belge », « je suis un enfant du Kenya »...

Au cours de l’animation, les différents éléments des trois cercles vont progressivement être mis en lien à l’aide d’une ficelle, pour former une grande toile complexe qui relie tous les participants entre eux.

Chaque participant, lorsqu’il a reçu son identité, dispose d’un moment au cours de l’animation pour exprimer qui il est, et pourquoi il se sent en lien avec d’autres éléments du cercle. Ce moment représente une occasion d’ajouter la dynamique du jeu de rôle à celle de l’exercice de visualisation.

La première phase du jeu se termine lorsque tous les participants ont décliné et joué leur identité, qu’ils sont tous reliés les uns aux autres et qu’ils visualisent et sentent physiquement, grâce à la ficelle qui les relie, les liens et les interactions entre eux.

2. Expression du ressenti (10 min.)

L’animateur invite les participants à exprimer ce qu’ils ont ressenti pendant le jeu : impuissance, injustice, déni, incompréhension, culpabilité, surprise...

La première phase du jeu est parfois vécue difficilement par les participants : frustration, culpabilité, colère, impuissance, déni... Diverses émotions peuvent émerger. Il est par conséquent essentiel de consacrer un moment réservé exclusivement au partage du ressenti de chacun. Cette phase permet aux participants de s’exprimer en dehors de leur identité dans le jeu, d’apaiser les tensions qui peuvent surgir et de partager leurs sentiments avec le groupe. C’est une phase de décantation, de distanciation émotionnelle, indispensable pour passer à l’étape de réflexion et d’analyse.

3. Analyse : décodage politique et éthique (30 min.)

L’animateur invite les participants à identifier et décoder :
- leurs idées concernant le fonctionnement de ce système
- les « gagnants » et les « perdants » du système
- les relations de pouvoir au sein du système
- les liens avec la réalité vécue par les participants et leur place au sein du système, en tant qu’acteur de celui-ci.

Prêtez attention à ne pas directement passer à l’étape « construction d’alternatives » sans approfondir l’étape de lecture politique. Il est important de tenter de comprendre la logique et les rouages du système qui s’organise autour de notre assiette.

4. Construction d’alternatives

L’animateur invite les participants à se positionner : réfléchir à leur rôle au sein du système, énoncer les possibilités de changement et d’engagement individuels et collectifs.

Pour mettre en place l’étape de construction des alternatives ou pour approfondir un atelier de réflexion sur ce thème, on demande aux participants de rédiger des « alternatives » pour les trois cercles (consommation responsable et écoconsommation, organisateurs alternatifs, impacts positifs...) et on rejoue le jeu avec les cartes qu’ils ont créées.

Plus d'info

Le document attaché à cette présentation propose :
- un déroulé d’animation plus détaillé
- les cartes d’identités à distribuer
- des éléments de contextes et des pistes d’alternatives

Nombre de personnes
20 à 35

Durée de l'animation
2 à 3 heures

€ Prix : Gratuit