Une seule planète
Une Seule Planète, pour des transitions solidaires Bouton menu

JUST-A-GRID

Publié par Margaux ISF
Outil d’animation


Source

IRSTEA, suite d'outils CoOPLAage (cf http://watagame.info)

Matériel nécessaire

La grille de rôle (image ci-dessus) : une par participant + une par groupe de 6

Finalité

Découvrir et discuter des grands principes qui sous-tendent les façons de partager une ressource (l'eau), c'est-à-dire les principes de justice dristributive.

Les grandes étapes

- Les participants sont répartis par groupe de 6 et se distribuent les 6 rôles de la grille. Cela doit prendre seulement 2 minutes.
- L'animateur demande aux participants de prendre connaissance de leur rôle et de la répartition actuelle de la ressource en eau (15 unités réparties entre 5 acteurs) puis de formuler une proposition personnelle de répartition de la ressource en eau (le total doit rester de 15 unités). Ils écrivent la quantité attribuée à chaque acteur dans la case 'votre proposition' de leur grille. Les participants ne discutent pas entre eux pendant cette étape et cela ne dure que 10 minutes.
- L'animateur demande ensuite aux participants de formuler (dans une nouvelle grille) une proposition de répartition commune au sein de chaque groupe. Il ne donne pas de consigne sur comment faire. L'étape ne dure que 15 minutes : il faudra peut-être à l'animateur un peu d'autorité pour faire respecter ce temps !
- 1e débriefing : quels groupes ont réussi à trouver un accord ?
- L'animateur accorde 3 minutes de 'dernière chance' aux groupes qui n'ont pas encore décider de leur répartition.
- 2e débriefing : quels groupes n'ont toujours pas de décision commune sur leur répartition ? quels groupes ont eu une discussion sur la façon dont se prendrait la décision ?
- L'animateur note au tableau les répartitions décidées par chaque groupe (il peut dessiner une petite grille 2x3 pour chaque groupe et noter seulement dans les cases la quantité attribuée à l'acteur de cette case dans le modèle de grille distribuée).
- Il demande ensuite à chaque participant de comparer la répartition décidée par le groupe à la répartition qu'il avait proposée : les participants font la soustraction entre l'allocation de chaque acteur dans la répartition du groupe et l'allocation du même acteur dans leur proposition (ex : je donnais 2 à l'acteur A, le groupe a donné 3, l'écart est de +1), puis ils comptent les écarts positifs et les additionnent. Attention, si on additionne les écarts positifs et les écarts négatifs, on tombe forcément sur 0 ! L'animateur doit veiller à ce que tout le monde ait bien compris la consigne et son intérêt (se rendre compte de l'écart 'global' entre sa proposition et la décision du groupe, qu'on appellera ci-dessous 'écart individuel').
- L'animateur demande ensuite aux participants de faire la somme des écarts individuels au sein de chaque groupe et les notes au tableau à côté de leurs grilles.
- 3e débriefing : Comment s'explique les écarts importants ou peu importants dans les groupes ? Quels participants ont un écart individuel très important ? L'animateur peut laisser s'exprimer quelques participants qui se sentent lésés ou frustrés. Les participants ont-ils vu que la grille indiquait des 'principes de justice' pour chaque rôle ? L'animateur peut demander que quelques participants expliquent en quoi leur façon de négocier dans le jeu illustre (ou non) le principe qui devait les animer. Est-ce que les principes sont compris ?

Plus d'info

- Plus le nombre de groupes est grand, plus l'animation prendre du temps.
- Il est possible de continuer avec un débriefing général du jeu.
- Note : Le déroulé décrit ici n'est que la version la plus simple. L'IRSTEA travaille également avec d'autres versions qui permettent par exemple de mettre les joueurs dans des situations de niveaux de connaissance initiale différents afin d'expérimenter non seulement la justice distributive, mais aussi la justice procédurale.

Nombre de personnes
groupes de 6

Durée de l'animation
1 à 2h

€ Prix : 0 €

Année de publication
2008