Une seule planète
Une Seule Planète, pour des transitions solidaires Bouton menu
Chargement...
Chargement de l'étape en cours...

Difficultés et défis de la participation citoyenne

Sans titre (c)

La démocratie participative, c'est une belle idée ! Mais sa mise en oeuvre est loin d'être évidente. Plusieurs questions se sont révélées à nous pendant ces journées d'échanges.

En tant que citoyen, pour pouvoir participer, il faut savoir qu'on peut participer... Mais comment s’informer ?

De leur côté, les pouvoirs publics et gestionnaires de projets se posent aussi la question de la communication. Qui informer ? Par quels canaux ? A quel moment ?

On peut aussi se demander dans quelle mesure la formation des citoyens, au-delà de l’information, peut être nécessaire avant qu’ils ne puissent participer aux discussions et décisions. Ou bien est-ce que, comme en éducation populaire, c’est l’action-même de participer qui forme les participants ?

Face à ce défi de l’accès à l’information, et face aussi aux réalités de la vie quotidienne, qui sont finalement les citoyens qui participent aux processus qui leur sont offerts ?

Sans trop de surprise, les femmes, les jeunes, les personnes défavorisées et les minorités de manière générale participent moins. Parmi les obstacles, on trouve notamment chez ces personnes-là un sentiment d’illégitimité à prendre part aux débats et décisions. Il faudrait réussir à donner plus confiance en eux à tous les citoyens ! On peut aussi imaginer tirer au sort des participants ou convoquer des citoyens pré-sélectionés pour leur représentativité, mais ce n’est probablement pas une réponse parfaite.

Nils Ferrand soulève aussi le problème de la confiance entre les citoyens et les pouvoirs publics : ’Pouvoir maîtriser cette participation pour les différentes classes d’acteurs […] c’est une grande difficulté. Les élus ont très peu confiance dans la participation. Les gens ont très peu confiance dans les élus.’ En contrepoids, un processus réussi de participation citoyenne peut être un moyen formidable de reconstruire la confiance entre les gens et les instances !

D’autres défis de la participation citoyenne sont d’ordre plutôt organisationnel.

Est-ce qu’on est prêt à y accorder le temps qu’il faut, tant du côté des pouvoirs publics que des citoyens ? 

Comment animer les débats et gérer aux mieux les échanges ? Il s’agit par exemple de bien distribuer la parole, d’éviter qu’elle soit monopolisée par un individu ou une catégorie d’acteurs, de poser le cadre pour avoir le temps de discuter de ce qui doit être décidé tout en permettant quand même de faire émerger les commentaires importants sur ce qui a déjà été fait et qu’il n’est normalement pas possible de changer,…

Est ce que le dialogue est accessible à tout le monde ? Il faut veiller en particulier à expliciter les implicites et à ne pas utiliser trop de jargon. Une façon intéressante de mettre à l’aise les participants et de leur permettre d’être actif est de tourner le processus autour d’un jeu de rôle, d’une modélisation comme Wat-a-game, de petites tables de discussions avec des supports visuels, ou éventuellement d’outils web ou d’applications.

Des conclusions plus politiques

Lorsqu’un processus de participation est mis place, quelle légitimité et quel poids sont réellement donnés par les pouvoirs publics aux avis exprimés par les citoyens ? Et puis comment gérer les éventuels avis contraires, puisque les citoyens ont chacun leurs intérêts et leur sensibilité et seront donc rarement unanimes… ?

Est ce que la concertation doit obligatoirement mener a une prise de décision ? La décision est-elle réellement collective lorsqu’elle est finalement prise par les pouvoirs publics, même s’ils s’appuient sur une concertation ou un vote consultatif ?

Comment faire pour que la participation citoyenne ne se réduise pas au cadre institutionnel ? Après toutes ces réflexions, nous, nous aimerions que la participation puisse aussi émerger des citoyens eux-mêmes !

Quelles sont les limites de la gestion citoyenne et participative de l'eau ?
Fermer le volet
Fermer le volet